« Je suivrai les pas de mes prédécesseurs, quoi qu'il m'en coûtera. »
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Haru et Shin] Se bourrer la gueule, c'est bien ~

Aller en bas 
AuteurMessage
Haru Yoite
Tank Destructor lvl 150
Haru Yoite

Messages : 31
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 21
Localisation : À la Tour, parce que je le vaut bien ♥
Emploi/loisirs : Traquer la veuve et violer l'orphelin

Feuille du personnage
Rang: Assassin
Péché: Colère
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: [Haru et Shin] Se bourrer la gueule, c'est bien ~   Mer 22 Oct - 12:28


Haru Yoite
1, 2, 5, 10... on en était à où ?



La musique, la chaleur ambiante, les filles en chaleur, l'alcool. Putain. Un mal de tête sauvage était apparu sans crier garde. L'Assassin regarda le nombre grandissant de cadavres de bouteille sur le comptoir, puis autour de lui. Il était dans une boite de nuit, au vu de tout ce qu'il se passait. Les gars qui se frottent contre des filles affamées, des roulages de pelle en veux-tu en voilà, des bagarres évitées de justesse et tout et n'importe quoi. Typique dans ce genre d'endroit. Quel spectacle étrange. Cela lui rappellerait presque quelques souvenirs d'enfance dans son quartier moisi, quand il devait encore se battre pour ne pas se faire marcher sur les pieds. Ce n'était pas dans son habitude de venir dans ce genre de lieu. La machine à tuer préférait de loin les rues sombres et froides de la ville une fois la nuit tombée, traquant sans relâche la victime qui lui a été confié peu de temps avant. Les cris de souffrance et les gémissements pour le supplier d'arrêter étaient bien mieux que la musique techno qui passait et le brouhaha que faisaient les autres. Mais au moins, il ne se passait pas une minute sans qu'il se passe quelque chose, comparé aux fois où on lui demande de servir de garde corps à l'un de ces riches bourges qui passent leur temps dans les salons empestant les vieux livres ou aux réunions plus qu'ennuyeuses avec les supérieurs.
Shin était là aussi, et comme lui, ne semblait pas très frais. Ils étaient venus pour quoi, au juste ? Ah, oui. La mémoire lui revenait entre deux migraines. Après que les supérieurs aient désigné Shin comme coéquipier pour les prochaines missions, les deux jeunes hommes avaient voulu fêter ça en se lançant un pari bien stupide : boire le plus possible sans finir mort à terre. Les verres se sont enchaînés, l'alcool toujours plus fort coulait à flots. Les voilà maintenant en train se résister comme ils le pouvaient, aucun des deux ne voulant se faire battre par quelques grammes en trop dans le sang. Classe pour deux hommes censés représenter la Tour. Une fille s'installa près du brun, cherchant son attention en mettant en valeur sa généreuse poitrine. Dommage pour elle, le musclé contre lequel elle aurait bien voulu se blottir parti à la chasse de son masque. Haru ne pouvait pas tenir très longtemps sans l'avoir sur le nez et ce temps était écoulé depuis un moment. Déjà qu'il n'était plus vraiment en état, alors si en plus une crise de toux se manifestait maintenant... Il mit enfin la main dessus et le remit sur son visage. Il le régla de manière à ne pas avoir de soucis, respira un bon coup pour dégager ses bronches malades et retourna au bar, à côté de l'autre Assassin.

« Mec, tu tiens le coup ? »

Il ne voulait pas perdre le défi. Le gage étant... étant quoi, déjà ? Même ça, il ne s'en souvenait pas. Mais le colérique n'allait pas abandonner face à son partenaire de travail.


_________________
Tellement sex' ~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shin Soboakki
TO BADASS
Shin Soboakki

Messages : 75
Date d'inscription : 01/07/2014
Age : 26
Localisation : Ca dépend des jours et des heures
Emploi/loisirs : Assassin à plein temps

Feuille du personnage
Rang: Assassin
Péché: Envie
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Haru et Shin] Se bourrer la gueule, c'est bien ~   Sam 25 Oct - 19:28


Shin Soboakki
Alcool quand tu nous tiens...



La musique, ouais enfin une bien drôle de musique, on pourrait plutôt qualifier ça de bruit, un bruit ambiant horrible, fort et répétitif qui plait beaucoup aux hypster ou ceux qui n'ont pas de goût et Dieu sait le nombre de personne qu'il y a dans le quartier de la luxure qui n'a pas de goût. En faite surement plus de la moitié du quartier. Mais la musique n'est pas le pire, si seulement il n'y avait que ça en faite... La chaleur rendait tout être humain suant, les mains moites qui s'accrochent péniblement aux verres. Verres souvent remplies d'alcool puant. Mais en plus du bruit et de la chaleur, il y a ces bouts de viandes disgracieux nommés femelle. Et bon Dieu ce qu'il y en a. Toutes plus vulgaires et laides les unes que les autres. Tout ça mélangé donne au pauvre assassin ,qui tient aussi bien l'alcool qu'une mouche, un mal de tête horrible. Comme si son coeur battait dans son cerveau. Balayant de nouveau la pièce du regard, l'albinos trouva à ses côtés un nombre incalculable de bouteilles mortes à ses côtés, il avait bu tout ça ? Pas seul heureusement. A côté de lui un peu plus à gauche, un homme brun qui semblait bien amoché aussi. S'il se souvenait bien c'était Haru son prénom, son nouveau partenaire. Bien heureux de ne pas avoir eu une femme en partenaire, l'idée saugrenue de boire pour fêter leur nouvelle collaboration germa dans la petite caboche du blanc. Bon sang il aurait dû se taire.

" - Je te mets au défi de boire, et le premier qui tombe a perdu. " Sur ce coup là, l'albi,nos aurait pu se taire car lui ne tient pas... ABSOLUMENT PAS l'alcool, une bière et il part au cimetière des bourrés d'un soir. Sauf que là tout était passé et le pauvre blanc allait finir raide mort sur son tabouret qui se balançait au fur et à mesure qu'il essayait de descendre pour sortir prendre l'air, mais faire ça reviendrait à signer sa défaite, car s'il vomit une seule fois c'est finit.

Blonde, grande, poitrine généreuse et yeux de biches, la femme parfaite, une bimbo comme on en fait plus. Et Haru n'était pas mal dans son genre alors rien d'étonnant que cette guenon ce colla à lui pour se satisfaire de sa libido démesuré. Aussi bourré soit il, Shin ne comprit pas pourquoi le brun refusait de partir avec cette créature. C'est pas le blanc qui attirerait de tels beauté, enfin lui les trouve plutôt horribles mais ça c'est à cause de sa phobie/exécration des femmes. Alors il est bien heureux qu'elles collent le brun.

" - Tu refuses cette pauvre femme ? Tu sais tu peux partir avec et revenir après, je t'attendrais pour ta défaite. "

Un sourire en coin et une fierté mal placé, Shian lançait encore plus le brun. Le petit être ' faible ' dû se tenir quelques minutes au comptoir pour ne pas tomber, ça tête tournait un peu, légèrement, mais la chaleur était trop intense et cette lumière vive était très désagréable. Son regard passa du verre au visage de Haru, tiens il venait de sortir son masque, il va encore respirer comme un robot ou le mec en noir là dans Star Wars, celui qui est tout brûlé tout moche, il parle un peu comme lui. Enfin son nom n'a pas d'importance.

" Mec, tu tiens le coup ?
- Mieux que toi. "

Sale caractère quand tu nous tiens... La défaite n'était pas envisageable, il se souvient vaguement d'un gage, mais le quelle, aucune idée, puis il ne devait pas venir de lui comme il n'a pas d'imagination, il n'aurait pu en proposer un.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru Yoite
Tank Destructor lvl 150
Haru Yoite

Messages : 31
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 21
Localisation : À la Tour, parce que je le vaut bien ♥
Emploi/loisirs : Traquer la veuve et violer l'orphelin

Feuille du personnage
Rang: Assassin
Péché: Colère
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Haru et Shin] Se bourrer la gueule, c'est bien ~   Dim 26 Oct - 16:07


Haru Yoite
1, 2, 5, 10... on en était à où ?



« Tu refuses cette pauvre femme ? Tu sais tu peux partir avec et revenir après, je t'attendrais pour ta défaite. »

Un regard mauvais vint s'abattre sur le petit albinos devant sa réplique mal placée, puis fit une sorte de petite expiration par le nez, typique chez le brun quand il se moquait de quelque chose ou de quelqu'un. Il ferma les yeux un instant, fatigué par les lumières qui clignotaient de partout et les posa sur la guenon qui se trouvait toujours à côté de lui. Hum. Elle devra se refaire une beauté si elle voulait avoir sa chance, son maquillage commençait à couler sous l'effet de la chaleur et ses yeux de biche se transformaient peu à peu en yeux de raton laveur.

« 'Me plait pas. Prend la s'tu veux. »

Cash, direct.
Il ne fallait pas s'attendre à autre chose venant de la part de l'Assassin et Shin allait découvrir le sale caractère que pouvait avoir son nouveau coéquipier. Le duo qu'ils formaient allait certainement être un sacré bazar s'ils s'y mettaient tous les deux. À choisir entre la plantureuse siliconée et le garçon à côté de lui, le choix était vite fait. Il secoua la tête. Hou là, il commençait à partir dans des pensées étranges. L'alcool avait fait plus de ravages que prévu. La fille fit une mine de dégoût et alla tenter sa chance ailleurs. Cependant, comme dit le dicton : « une de perdue, dix de retrouvées ». C'est ainsi un paquet de filles s'accaparèrent de la place maintenant libre. Shin devait bien rire face à cette apparition soudaine de gente féminine en désespoir d'amour. Il soupira, las. Fallait-il qu'il arrête la musculation et s'habille en rose pour qu'elles arrêtent de le coller ? C'est dingue. Elles le prenaient certainement pour un beau brun ténébreux qui cachait un secret, que seule l'élue de son cœur pourra découvrir quand elle aura pu attendrir son cœur de pierre. La réalité était plus simple : il se fichait d'elles.

« Mieux que toi.
Tu parles. Regarde-toi, t'es obligé de te tenir au comptoir. Une pichenette et tu tombes. »

Il sortit son paquet de cigarettes et en prit une. Il fallait qu'il aille fumer, son corps réclamait sa dose de nicotine qu'il n'avait pas pu assouvir plus tôt, faute de missions à répétition et crises de toux. L'Assassin avait réduit ses doses, à en voir le nombre étrangement grand de cigarettes restantes dans le paquet, mais il n'avait pas arrêté définitivement pour autant. Il faudrait bien du courage à celui qui voulait lui faire arrêter cette addiction qu'il avait depuis ses 15 ans.

« J'vais dehors cinq minutes. Tu veux prendre l'air aussi ou tu restes accroché à ton tabouret ? »

Sortir revendrait à attirer toutes les filles de la boite, à la grande joie du blanc et au malheur du brun. Mais cela faisait plusieurs jours qu'il n'avait pas tiré quelques bouffés de clope et en allumer une maintenant le démangeait plus que tout.


_________________
Tellement sex' ~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shin Soboakki
TO BADASS
Shin Soboakki

Messages : 75
Date d'inscription : 01/07/2014
Age : 26
Localisation : Ca dépend des jours et des heures
Emploi/loisirs : Assassin à plein temps

Feuille du personnage
Rang: Assassin
Péché: Envie
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Haru et Shin] Se bourrer la gueule, c'est bien ~   Dim 26 Oct - 16:43


Shin Soboakki
Alcool quand tu nous tiens...



Un regard mauvais, peut importe le regard, le visage de Shin fut illuminé d'un sourire moqueur qui ne fera qu'énerver encore plus le brun ténébreux qui cache un horrible secret, enfin c'est ce que dit la légende. Et c'est quoi cette expiration par le nez digne d'un taureau en rûte face à un troupeau de vache laitière ? Encore un petit rire moquer qui franchit les lèvres rosées du blanc.

" Me plait pas. Prend la s'tu veux.
- J'aime pas les femmes, surtout si elles sont comme elle. "

D'un mouvement de tête, il désigna la guenon qui venait de lever son postérieur refait et qui partie, tête haute et fière. Fière de quoi ? D'être une bitch ? Y'en a bien qui sont fier de leurs gamins car ils font caca tout seul... Chassant ses idées, le blanc retint un rire à gorge déployée en voyant le troupeaux de vache laitière qui sont venues encerclé le beau gosse. T'avais qu'à pas soufflé comme un boeuf, ça les attire. Heureusement que Shin est un tant soit peu polis et se retient des phrases cinglantes pour les amies de Haru. Quand tu es soul tu ne tiens plus ta langue et la vérité sort. Si son nouveau partenaire à des problèmes avec les homosexuels, tant pis, ce n'est pas comme si Shin était un prédateur sexuel, au contraire, c'est un préservateur de virginité. Même si cela attire les moqueries, tant pis, il fait ce qu'il veut avec ses cheveux et avec son corps en l’occurrence. Puis même, il n'a pas le temps de séduire et personne ne le séduit, il se complait dans son pucelage et il s'en fiche bien des bitch qui se moquent de lui car elles à 7 ans elles connaissaient le livre du kamasutra par coeur. Bon sang ce qu'il déteste les luxurieux.

Sacré caractère peut-être pour le brun, voir explosif. Mais pour Shin c'est pire encore, ce jaloux maniaque à tendance solitaire n'est pas facile à vivre, vraiment pas. Jaloux est un grand mot, mais son péché fait qu'il envie les gens et est donc jaloux des objets qu'ils peuvent avoir. Aussi, si un jour il a un partenaire, il sera jaloux de ceux qui le veulent, mais ça va que ce n'est pas un jaloux maladif. Puis, assassin l'oblige, il cache très bien ses sentiments derrière un masque de cire.

" Tu parles. Regarde-toi, t'es obligé de te tenir au comptoir. Une pichenette et tu tombes.
- Si je me tiens au comptoir c'est pour mieux mater le barman. "

Il y avait une part de vrai là dedans, il était plutôt canon le barman, 1m95 de muscle, des cheveux mi-long et brun, de magnifiques opales en guise de yeux et un cul d'enfer. Il doit avoir du sang de démon pour être aussi canon. L'alcool rend malade effectivement. Ce n'est pas Shin qui normalement mate les fesses d'un homme, il préfère mettre les siennes en valeur que de regarder celles des autres. D'ailleurs, aujourd'hui il devait être heureux en se levant, pour une fois qu'il troque ses pantalons en tissus pour un beau jeans slim blanc, ce n'est pas son voisin le pervers qui s'en plaindra. Maintenant il est assis depuis quelques heures alors pour profiter du spectacle on peut... S'asseoir ! Ahahahah blague boutade... # Suicide [ Je sais ça fait pas propre mais il fallait que je le mette :3 ]

" J'vais dehors cinq minutes. Tu veux prendre l'air aussi ou tu restes accroché à ton tabouret ?
- Je vais t'honorer de ma présence. Puis je voudrais pas que tu vomisses en douce pour décuver un peu. "

C'est surtout qu'avec cette chaleur, le pauvre albinos allait mourir de chaud et vomir sur le comptoir et le beau tablier du beau barman. D'ailleurs, retenons le nom de ce bar, peut-être un jour voudra-t-il boire un verre de lait en compagnie de ce beau barman et ces beaux muscles. Quoi que son voisin lui ressemble un peu, son voisin de tabouret je l'entend.

[ Désolée mais j'avais écrit plus sauf que... MON CONNARD D'ORDI A DÉCIDÉ DE PLANTER AU MOMENT D'ENREGISTRER :3 ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru Yoite
Tank Destructor lvl 150
Haru Yoite

Messages : 31
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 21
Localisation : À la Tour, parce que je le vaut bien ♥
Emploi/loisirs : Traquer la veuve et violer l'orphelin

Feuille du personnage
Rang: Assassin
Péché: Colère
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Haru et Shin] Se bourrer la gueule, c'est bien ~   Jeu 30 Oct - 16:56


Haru Yoite
1, 2, 5, 10... on en était à où ?



« J'aime pas les femmes, surtout si elles sont comme elle. »

Nouvelle information déverrouillée : Shin est gay. Bon, ça, c'est fait. Premier soir ensemble, pour le travail disons-le bien, et paf ! il lui balance ça comme ça, naturellement et sans détour. Au moins, il n'avait pas tourné autour du pot trois heures avec des phrases qui insinuaient qu'il aimait les hommes sans l'avouer clairement. Il se fichait pas mal qu'il préfère les concombres -ou les nouilles, suivant le gars à qui il avait à faire- plutôt que ces vaches laitières en plastique, ou les femmes tout court. Heureusement qu'elles n'étaient pas toutes comme les hyènes affamées de cette boite de nuit et que certaines arrivaient à se contrôler. Enfin, il le pensait, car il n'était pas friand des nanas en guise d'amies. Cependant, il ne fallait pas oublier qu'ils étaient à la Luxure. Et qui dit Luxure, dit le sexe est roi. Il se demandait d'ailleurs comment tous ses jeunes allaient faire plus tard. OK, la vingtaine, c'est cool, on s'éclate. Mais à plus de 70 ans, s'ils arrivent à tenir jusque là, continuerait-ils à faire grincer le lit ? Un frisson d'horreur traversa l'échine du brun. Mieux valait ne pas y penser et se concentrer sur son travail de flic haut gradé. Tant que son partenaire de traque ne le lorgne pas de trop près, faire équipe avec lui pouvait passer, outre leur caractère plus ou moins exécrable qui risquait de les faire partir un peu trop vite.

« Si je me tiens au comptoir c'est pour mieux mater le barman.
C'est pas une excuse valable. »

Il jeta un rapide coup d’œil au type qui servait les verres. Mouais, pas plus fantastique que ça, dixit celui qui s'envoyait une pouf de temps à autre. Grand, brun, musclé.. on croirait retrouver la description de quelqu'un d'autre ici présent. Un quelqu'un qui se trouvait à côté d'un puceau qui aimait mettre ses fesses en valeur. Lui, pervers ? Non. Juste bourré comme ce n'était pas permis. Du coup son imagination partait un peu dans tous les sens, alors qu'il n'aurait jamais penser à faire quoi que ce soit avec le blanc s'il était sobre. Trop occupé avec ses missions, pourries certes, mais missions quand-même. D'ailleurs, en repensant vaguement à son travail, il allait s'amuser pour rentrer à la Tour. S'ils passaient par l'entrée, en imaginant qu'ils ne se perdent pas en chemin, tout le monde verraient qu'il étaient saouls et bonjour la honte qu'il se boufferaient. S'il tentait la téléportation, non seulement il serait capable d'arriver de l'autre côté de la ville, mais en plus il risquait de se retrouver couvert de la bile de l'autre Assassin. Putain d'merde. Ils n'étaient pas dans de beaux draps tous les deux.

« Je vais t'honorer de ma présence. Puis je voudrais pas que tu vomisses en douce pour décuver un peu.
Trop d'horreur votre Grâce, raya-t-il en plaisantant. Mais j'pense que c'est toi qui va gerber en premier, vu ta tête. »

Il se leva donc, suivit de son troupeau qui réclamait un peu d'attention et partit dehors sans accorder à ses demoiselles ne serait-ce qu'un regard. Il s'appuya contre le mur et enleva son masque, avant d'attraper une cigarette entre ses lèvres pour l'allumer. Haru tira une bouffée et soupira, recrachant la fumée vers le ciel une fois qu'elle eut bien le temps de passer dans ses poumons ravagés. Il regarda vers la porte. Shin ne devait pas tarder à arriver, à moins qu'il soit resté avec son diable de serveur à faire on ne sait quoi. Dans tous les cas, le silence qui régnait, les odeurs qui disparaissaient et le noir de la nuit, sans oublier sa clope, lui firent du bien. Il profita de ce moment pour calmer sa migraine qui était revenue.

« Vie d'chien. » lâcha-t-il pour lui-même.

[Lait de vache ou lait d'homme ? BOUAHAHAHAHAHA *c'est dégueulasse ~*]


_________________
Tellement sex' ~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shin Soboakki
TO BADASS
Shin Soboakki

Messages : 75
Date d'inscription : 01/07/2014
Age : 26
Localisation : Ca dépend des jours et des heures
Emploi/loisirs : Assassin à plein temps

Feuille du personnage
Rang: Assassin
Péché: Envie
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Haru et Shin] Se bourrer la gueule, c'est bien ~   Jeu 30 Oct - 17:40


Shin Soboakki
Alcool quand tu nous tiens...



Sobre, le blanc n'aurait peut-être pas lâché ça aussi simplement, il l'aurait surement gardé pour lui, enfin il ne l'aurait pas nié si on l'avait pointé du doigt en l'accusant de reluquer quelques fessiers d'hommes, mais sinon il ne le crierait pas comme ça. Enfin avec tous les grammes qu'il a dans le sang, non seulement il ne se souviendra surement pas de ce qu'il a dit, mais en plus, le brun ne s'en souviendra surement pas aussi tant c'est insignifiant. Puis Shin n'a jamais loucher sur les fesses de ses partenaires, le boulot c'est le boulot, le privé c'est le privé, faut pas mélanger les deux... Quoi que des fois... Non, mauvaise langue, personne à la tour ne vaut la peine que le blanc ce dévergonde. Puceau un jour, puceau toujours ! Il ne devrait peut-être pas s'en vanter... S'il croit une seule seconde que je vais lorgner son corps, il se fourre le doigt dans l'oeil, je regarde jamais les hétéros. Puis aussi monsieur a une fierté, s'il se faisait choper il pourrait dire adieu à son boulot, la rumeur se rependrait comme la peste et sa réputation descendrait en fléchè.

" C'est pas une excuse valable.
- Beaucoup plus valable que... Enfin c'est valable ! Il est canon le barman. "

Et en plus le brun l'a entendu, hop une petite carte glissé sous le verre du blanc avec le numéro du barman, bon il va surement la perdre et demain en la trouvant il va la déchirer car il ne se souviendra pas de ce que c'est,mais ça fait toujours plaisir un sourire de beau gosse avec un clin d'oeil. Quoi que... C'est un luxurieux alors s'ils sortent manger des glaces ça ne se finira pas en une poignet de main virile et un au revoir mais plutôt d'un ' C'est loin où t’habite ? '

Le blanc descendit lentement... Très lentement et en faisant attention du tabouret, glissant la carte du barman dans la poche arrière droite de son jeans et regarda Haru avec un sourire bête aux lèvres. AU moins il n'a pas du vomis aux commissures des lèvres. En faite s'il n'était pas écarlate à cause de l'alcool et de la chaleur, on pourrait dire qu'il est parfaitement sobre.

" Trop d'horreur votre Grâce. Mais j'pense que c'est toi qui va gerber en premier, vu ta tête.
- Fait gaffe à ce que tu dis grande tige. "

Shin attendit que les affamées passent, se dandinant comme des dindes et riant comme des hyènes. Bien pathétique tout ça, Alala chute des femmes dans le classement de l'estime du Blanc, elles arrivent en 45eme position après l'as des RKP c'est bien triste. La boite se trouva bien vide sans ces puputes pour l'alimenter de vulgarité. Le blanc sortit de la boite et retrouva le brun en poussant sans gênes les vaches laitières qui tombent de leurs hauts talons.

" - Sérieux range ton troupeau de vaches et va les traire elles sont au bords de l'explosion. "

Les regards noirs fusent sur le pauvre albinos ainsi qu'un silence de mort puis un rire moqueur de la reine prostipute, une grande rousse avec 2 km de jambe et 2 gramme de cerveau.

" Dit celui qui boit le lait par le bas. Cette poésie fut accompagné d'un rire strident de pucelles en chaleur.
- Je crois pas être le seul. "

Un long soupire franchit les lèvres du blanc qui avait perdue quelques unes de ses couleurs et son visage respirait la joie de vivre, oui enfin pas vraiment. Il croisa les bras sur son torse et toisa légèrement le brun.

" Je rentre dans la boite, je te laisse avec tes compagnes. "

Tournant les talons, le blanc retourna à l'intérieur du bar, allant dans un coin plus calme et demanda une nouvelle bouteille d'alcool pour revenir à l'euphorie accordée quand tu es soul.

[ ... What ? (x ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru Yoite
Tank Destructor lvl 150
Haru Yoite

Messages : 31
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 21
Localisation : À la Tour, parce que je le vaut bien ♥
Emploi/loisirs : Traquer la veuve et violer l'orphelin

Feuille du personnage
Rang: Assassin
Péché: Colère
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Haru et Shin] Se bourrer la gueule, c'est bien ~   Ven 31 Oct - 23:22


Haru Yoite
1, 2, 5, 10... on en était à où ?



Au pire, c'était une phrase comme une autre finalement, assez courante dans ce genre d'endroit. Il ne s'en souviendra certainement pas non plus le lendemain. À quoi bon de toute façon ? Un détail comme un autre, insignifiant à ses yeux qui sortira aussi vite qu'il est entré dans sa tête. Il n'y avait que les anciens peu ouverts d'esprit pour regarder froidement ceux qui n'étaient « pas comme les autres ». Car maintenant, être bi ou homo était aussi courant qu'être hétéro grâce à la nouvelle génération. Finalement, elle avait du bon au fond. Certes, ce n'était surement pas la meilleure que la ville avait connue, mais grâce à elle, plus de choses pouvaient se dire sans se faire pointer du doigt. Moins de tabous, bien que certains restaient gravés dans les mémoires. Ah ça... Haru, hétéro ou bi, impossible de savoir.. Une question de plus à se poser.

« Beaucoup plus valable que... Enfin c'est valable ! Il est canon le barman.
Que quoi ? »

Il n'aura sans doute jamais la suite de la phrase et ne s'en souviendrait plus une fois la cuite passée, comme le fait que Shin était gay. L'Assassin le regarda descendre lentement, très lentement de son tabouret. Il failli lui lancer « Tu y arrives ou il faut que je t'aide ? », mais se retint finalement. Son beau serveur volera à sa rescousse s'il lui arrivait quelque chose, puisque celui-ci avait glissé un morceau de papier près du blanc. Sans doute son numéro de téléphone, ou pourquoi pas son adresse. Son sourire devait être contagieux, car même le brun en esquissa un derrière son masque. S'il n'avait pas ce rouge sur les joues, il aurait presque cru croire qu'il n'était pas sorti en boite boire des litres et des litres pour un pari qui allait terminer en match nul.

« Fait gaffe à ce que tu dis grande tige.
'Fallait manger plus de soupe quand tu étais petit. »

Oh... Ce genre de petites répliques lancées à l'autre, c'était si chou. Trop d'amour émanaient d'eux, ou pas. Suivi de son troupeau non désiré, Haru partit donc dehors en quête de tirer une clope bien méritée après plusieurs jours d'abstinence. Il le vit enfin arriver, bousculant les dames de petite vertu agglutinées près du musclé. Enfin un peu d'air.. pensa-t-il quand les demoiselles vêtues légèrement furent poussées.

« Sérieux range ton troupeau de vaches et va les traire elles sont au bords de l'explosion. »

Cependant, il fallait bien évidemment que la scène dégénère. Il assista alors à la bagarre verbale entre ce qui semblait être la reine des putes et son nouvel acolyte. Le brun soupira quand tout cela se termina mal. Un blanc en moins qui allait râler un moment et un troupeau qui s'est énervé, à sa grande misère. Il ne manquait plus q'elles viennent se blottir contre lui, pleurant des larmes de crocodiles en pointant l'Assassin du doigt en lançant des « Il est méchant avec nous ! »

« Je rentre dans la boite, je te laisse avec tes compagnes.
▬ Tu crois que je voulais être entouré de la sorte ? »

Il termina sa cigarette, écrasa le mégot sur le sol et remit son masque devant les regards sombres des femmes qui venaient d'en prendre pour leur « grade ». Ah non, elles ne se blottir pas contre lui. En même temps, vu ce qu'il avait lâché, ce n'était pas étonnant qu'elles le regardent méchamment. Au moins, il allait enfin être tranquille. Une phrase cinglante sortit de ses lèvres, une phrase qui le démangeait quand la mini guerre entre elles et le blanc avait éclaté.

« Allez les vaches, à l'étable. C'est pas le moment d'être en chaleur. »

Il retourna aussi à l'intérieur, étrangement seul cette fois. Il pensa que c'était le bon moment pour rentrer, avant que la situation ne dégénère trop d'un côté, comme de l'autre. Haru chercha l'albinos du regard.

[Non rien.]


_________________
Tellement sex' ~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shin Soboakki
TO BADASS
Shin Soboakki

Messages : 75
Date d'inscription : 01/07/2014
Age : 26
Localisation : Ca dépend des jours et des heures
Emploi/loisirs : Assassin à plein temps

Feuille du personnage
Rang: Assassin
Péché: Envie
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Haru et Shin] Se bourrer la gueule, c'est bien ~   Ven 31 Oct - 23:58


Shin Soboakki
Alcool quand tu nous tiens...



Puis tu n'as rien à perdre de lui dire, il le découvrira tôt ou tard. Cette petite phrase traversa l’esprit du blanc quelques minutes après la révélation, enfin elle passa en coup de vent car il l'oublia assez rapidement. En faite, il ne sait même pas s'il l'a pensée ou s'il l'a dit, des fois ça ce mélange les deux, soit il parle, soit il pense, c'est plutôt problématique par ailleurs car des fois il pense avoir répondu mais... Pas du tout en faite. Même si Haru n'avait pas l'air du genre à reluquer les fesses des hommes, il n'avait pas la tête d'un brouteur de gazon non plus, alors perplexe, le blanc ne pouvait se retenir de le fixer quelques minutes en essayant de deviner ce qui se cacher derrière son masque. C'est peut-être ça son secret...

" Que quoi ? "

Si le brun s'attendait à une réponse il pouvait attendre car il ne savait vraiment pas la suite à cette phrase, que... Plus valable que quoi effectivement ? Oh parole de bourrés, faut pas écouter, des fois, voir tout le temps ça ne veut rien dire, puis il ne faut pas s'attarder sur ce genre de connerie.

" 'Fallait manger plus de soupe quand tu étais petit. "

Un beau doigt se dressa devant le nez de l'assassin avant de vite revenir dans la poche du jeans blanc et moulant de l'albinos. Il jeta quelques regards au barman qui ne le lâchait pas lui cependant. Ce cher Wallace, s'il croyait ce qu'il y avait écrit sur le papier, avait les yeux baladeurs en plus d'un regard déshabillant. Mais ça dérangeait pas le blanc... Tant qu'il est bourré en tout cas. Une fois dehors et la bataille passé, le blanc s'attarda un peu sur ce qu'avait à dire le brun.

" Tu crois que je voulais être entouré de la sorte ?
- T'as qu'à être moche. "

Sous-entendu Je te trouve canon. Mais de là à l'admettre, faut se gratter le coude jusqu'à la rotule... Ou c'est s'enfoncer le petit orteil jusqu'à la testicule gauche ? Enfin bref, en tant que bon bourré, on oubli les expressions plutôt commune. Après ce compliment caché, le blanc retrouva le sofa confortable sur le quel il lorgnait depuis que les petites visses du tabouret lui avait marqué les fesses. Il s'installa confortablement devant une bière, son beau barman lui faisait signe, peut-être avait-il finit ? Ou une pause, enfin il ne put se demander ça plus longtemps, voilà que, comme un agneau perdu, un grand Mr Vador approche.

" Grande tige ! Ici ! "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru Yoite
Tank Destructor lvl 150
Haru Yoite

Messages : 31
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 21
Localisation : À la Tour, parce que je le vaut bien ♥
Emploi/loisirs : Traquer la veuve et violer l'orphelin

Feuille du personnage
Rang: Assassin
Péché: Colère
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Haru et Shin] Se bourrer la gueule, c'est bien ~   Dim 2 Nov - 16:30


Haru Yoite
1, 2, 5, 10... on en était à où ?



S'il s'envoyait une femme de temps à autre, ce n'était pas pour autant qu'il raffolait de la gente féminine. Toutes plus collantes les unes que les autres, attirées par ses muscles. Elle ne pouvaient pas prendre des maigrichons, nan. Il fallait toujours que ça soit pour sa tronche. Et quand il leur disait qu'il était un Assassin, dont les rumeurs faisaient circuler une barbarie très présente, pensant les repousser, la plupart restaient. Leur argument ? Grosso modo : Assassin = flic = force de l'ordre. Et comme certaines fantasmaient sur ça.. Hum. Les femmes sont bien étranges.
Il sentit le regard de son coéquipier sur lui et tourna la tête vers lui. Il avait déjà oublié qu'il était gay et se demandait pourquoi il le fixait comme ça. Un secret que lui-même ne savait pas, qui sait ? Peut-être qu'il n'était pas encore tombé sur bon homme. Il eut un petit rire quand le doigt de son partenaire le leva.


•••


Finalement, le blanc resta un peu avec lui avant de retourner à l'intérieur de la boite.

« T'as qu'à être moche.
▬ La prochaine fois je ne me doucherai pas pendant deux semaines, ça devrait les calmer. »

Quoi que ce ne serait pas étonnant que certaines soient attirées par une bonne grosse odeur de transpiration mélangée à celle du sang. Beurk. Non pas que Mr Vador était un maniaque de la propreté, mais ses nombreux entraînements et ses missions parfois sanglantes le faisait atterrir dans la douche à chaque fin de journée. C'était le minimum, quoi, comme tout humain normalement constitué qui prenait soin de son hygiène. Qui aimerait rester plusieurs jours avec du sang séché sur lui ?
Au lieu de jouer les contorsionnistes ou s'enfoncer le petit orteil dans les bijoux de famille, Haru attendra qu'il lui balance un jour ou l'autre qu'il le trouve canon. Une parole de trop trahira certainement le blanc, que cela soit dans deux jours, une semaine ou quelques mois.. De plus, leurs supérieurs avaient l'intention de les laisser ensemble pour les missions, Shin aura tout son temps pour lui clamer son amour.

« Grande tige ! Ici ! »

Il chercha un instant d'où la voix provenait. Ce n'était pas difficile, il avait au moins une tête de plus que les autres. Une fois la cible repérée, il se dirigea vers lui. Le brun se pencha légèrement au-dessus de l'albinos une fois qu'il fut face à lui, cachant la vue qu'il pouvait avoir sur le mi barman mi démon qui semblait toujours s'intéresser à la petite vierge assise sur le sofa, dénommée Shin.

« Minimoy, va falloir peut-être qu'on rentre un jour ou l'autre, nan ? Tu pourras mater ton serveur une prochaine fois. »

Oui, monsieur commençait à fatiguer. Vu le temps qu'ils avaient passé dans la boite de nuit, entre les lumières, la chaleur, l'alcool ingurgité et le fait que ni l'un, ni l'autre avait dressé le drapeau blanc, on pouvait supposer que le défi se termina en match nul. De toute façon, même si l'un ou l'autre avait perdu, personne ne se souvenait du gage qu'ils avaient mis en jeu, alors bon.. cela revenait un peu au même qu'une égalité.

[C'est de la grosse bouse, désolée o/]


_________________
Tellement sex' ~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shin Soboakki
TO BADASS
Shin Soboakki

Messages : 75
Date d'inscription : 01/07/2014
Age : 26
Localisation : Ca dépend des jours et des heures
Emploi/loisirs : Assassin à plein temps

Feuille du personnage
Rang: Assassin
Péché: Envie
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Haru et Shin] Se bourrer la gueule, c'est bien ~   Sam 27 Déc - 19:13


Shin Soboakki
Alcool quand tu nous tiens...



S'envoyer en l'air... Pas connaître. Non, le jeune homme ne connait toujours pas le plaisir de chaire qui n'a pas pour bute de montrer son amour ou se reproduire, non le plaisir de chaire juste pour bourriner quelqu'un, ou se faire bourriner. Un jour il le connaîtra. A moitié conscient derrière un bar mal fréquenté le cul à l'air. Oh wait ça c'est juste le rêve de toutes les pisseuses en manque. L'albinos fantasme aussi sur les uniformes... De majorette. Non les uniformes bien moulant quand ils sont exposés à un peu de vapeur ou alors complètement mouillés. Le fantasme d'arracher ces lambeaux de tissus, ouais, des fois il pense comme une femme. Enfin, Shin face à un de ses fantasmes ça devient ridicule. D'abord il lorgne la chose comme si c'était un alien, ensuite il s'approche et pour finir il part en haussant les épaules, la tête fumeuse d'idées communes comme ' Qu'est-ce que je mangerais ce soir ? ' Non le blanc n'est pas un pervers. Sauf bourré.

" La prochaine fois je ne me doucherai pas pendant deux semaines, ça devrait les calmer.
- Dois-je te rappeler que moi pendant ces deux semaines je devrais supporter ton horrible odeur ? "

Un rire discret et court qui ne remua que très peu ses épaules. Ses frêles épaules car même si le jeune homme transporte plus de 50 kilos sur son dos pendant des heures il ne prendra pas 1 grammes de muscle, un coup de vent et il s'envole... Pas très drôle comme boutade. Son plus gros point faible n'est pas entre ses jambes de lapin mais ce qui soutiens sa tête. Son cou et ses épaules aussi car elles sont beaucoup trop étroites. De bonnes grosses épaules virils ne serait pas de refus, enfin c'est pas comme s'il se battais avec une lourde masse... Ah si son cerveau ! Ego surdimensionné ? Non, il est simplement un homme bourré.

" Minimoy, va falloir peut-être qu'on rentre un jour ou l'autre, nan ? Tu pourras mater ton serveur une prochaine fois.
- D'abord je le mate pas ! Et après je... Je ne me sens pas très bien... "

Migraine, nausée matinale ? Oui matinale car il était 6h30 du matin quand même. Non monsieur n'est pas enceinte, il veut juste vider les trois olives et les litres d’alcool qui se trouve dans son petit corps de lâche. Bien qu'il soit très loin de l'âtre. Pas téméraire non plus, mais courageux au point de rester devant un monstre de 120 kilos et 2 m de haut sans ciller. Après de là à se battre à mains nues, faut pas abuser, il connait ses capacités. Un haut le cœur faillit le perdre. Mais par fierté il se leva avec délicatesse et obligea son corps à tenir au moins jusqu'aux toilettes. Il a perdu, mais comme le brun ne se souvient pas du gage il ne perd pas grand chose, sauf quelques barres d'énergies qui se vident dans les toilettes. Après 2 bonnes minutes, il ressort des toilettes pour femme, dans la confusion il n'a pas fait la différence. Il rejoint son colocataire, encore plus pâle et dans une tentative désespéré et se laisse tomber contre son partenaire quitte à finir le nez en sang sur le sol.

" Je... J'ai perdu mais ua moins, tu te souviens pas du gage... "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru Yoite
Tank Destructor lvl 150
Haru Yoite

Messages : 31
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 21
Localisation : À la Tour, parce que je le vaut bien ♥
Emploi/loisirs : Traquer la veuve et violer l'orphelin

Feuille du personnage
Rang: Assassin
Péché: Colère
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Haru et Shin] Se bourrer la gueule, c'est bien ~   Sam 24 Jan - 15:54


Haru Yoite
1, 2, 5, 10... on en était à où ?



« D'abord je le mate pas ! Et après je... Je ne me sens pas très bien... »

Il le regarda se lever avec grâce et se diriger vers les toilettes pour dames. Un pouf de rire traversa ses lèvres en voyant cette grossière bêtise. Même le pire des bourrés aurait pu faire la différence entre les symboles accrochés sur les portes. Quoique lui non plus n'était plus très frais. Un verre ou deux en plus et il se retrouverait au même endroit, à la seule différence qu'il irait dans l'autre pièce. Il l'attendit bien patiemment son compagnon, le temps qu'il salisse les toilettes du bar, dormant parfois debout à force de fermer les paupières un peu trop longtemps. Une fois revenu, le blanc se laissa tomber contre lui, fit ouvrit les yeux du plus grand. Le brun aurait très bien pu se pousser et le laisser se manger le sol, mais il le rattrapa.

« Je... J'ai perdu mais ua moins, tu te souviens pas du gage...
On s'en fout du gage. On rentre maintenant. »

Sans lui laisser le choix, il l'installa sur son dos et sortit du bâtiment. Ne voulant pas utiliser sa téléportation, d'une part car il n'était pas en forme, de l'autre car il craignait une mauvaise surprise, il n'avait d'autre choix que de porter l'albinos jusqu'à la Tour, à pied. Il espérait juste éviter les autres Assassins autant que possible. Le pauvre devait faire encore plus peur que d'habitude. Des yeux rouges rouges et cernés par la fatigue, un teint pâle avec des cheveux bruns foncés devaient lui donner un air de psychopathe ramenant sa victime dans son appartement pour lui faire mille et une chose plus horribles les unes que les autres.

« Juste, évite de gerber sur mon dos, merci. »

Bien plus tard, une fois rentrés chez eux, l'Assassin déposa son collège sur le lit. Il posa également une bassine au pied de son lit, au cas où l'estomac du plus petit referait des siennes sans qu'il ait le temps d'aller aux toilettes. Un rapide passage à la salle de bain pour se rafraîchir, il s'installa ensuite sur son lit, se déshabilla pour ne rester qu'en caleçon avant de se glisser sous les draps. La gueule de bois le lendemain allait être terrible et pas sûr qu'il puisse exécuter la prochaine ordre donnée, même avec toute la volonté du monde. Haru posa son masque sur la table de chevet, se tourna dos à son coéquipier et s'endormit, complètement exténué.


_________________
Tellement sex' ~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shin Soboakki
TO BADASS
Shin Soboakki

Messages : 75
Date d'inscription : 01/07/2014
Age : 26
Localisation : Ca dépend des jours et des heures
Emploi/loisirs : Assassin à plein temps

Feuille du personnage
Rang: Assassin
Péché: Envie
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Haru et Shin] Se bourrer la gueule, c'est bien ~   Sam 24 Jan - 16:22


Shin Soboakki
Alcool quand tu nous tiens...



Le petit rire n'échappa pas au blanc, il se vengera plus tard de cette moquerie très très très petite... Tiens il pourra utiliser cette réplique pour attaquer la virilité du brun. Donc oui il s'en souviendra car on attaque pas un homme soul dans le dos, surtout un homme soul qui va vomir des arc-en-ciel dans les toilettes infâmes de femelles qui ne le calcule pas tant il transpire la virilité. Enfin, quel homme transpire la virilité quand les seuls fluides qui coulent sur sa tempe sont des verres de vodka ? Personne... Même Russia dans Hetalia perd toute crédibilité quand il est soul... Si jamais il fut soul une seule fois ?

" On s'en fout du gage. On rentre maintenant.
- Yeay... "

C'est vraiment un cri de joie, juste qu'il n'a pas la force de montrer son bonheur en pétant des confettis. Puis il est vraiment trop bien installé dans le dos de son partenaire. Il glissa ses mains autour du torse du brun pour se tenir et sa tête dans le cou de Haru, laissant les cheveux sombre lui chatouiller son visage pâle. Il soupira même d'aise. Tiens d'ailleurs il peut entendre des grognasse grogner car elles ne sont pas elles sur le dos de l'assassin. Un sourire effleura ses lèvres avant qu'il ferme les yeux, non pour dormir juste que les lumières de la villes lui brûlent encore plus les rétines que quand il était dans une presque obscurité dans le bar.

" Juste, évite de gerber sur mon dos, merci.
- Je ne fais jamais une chose si peu romantique. "

Rien à voir avec le fait que cette ' balade ' était romantique, juste que vomir face à quelqu'un est vraiment quelque chose d'horrible, encore plus si on vomit sur la personne, il ne veut pas se montrer aussi pitoyable, préférant clairement se retenir que de se laisser aller.

Une fois que Shin sentit le contacte douillé et chaud du matelas, il se tourna face à lui comme pour l'embrasser, sauf qu'il voulait plutôt dormir. dormir 2 misérables heures car, réglé comme une horloge à 8h30 il se réveilla comme pour aller bosser, enfin, là il va surement se faire discret et remettre les ordres aux autres, bien trop dans le pâtés pour assumer les ordres du grand. Heureusement, Shin a un petit estomac donc il n'a pas remplie la bassine. Il aurait pu en voyant Haru si peut vêtu et c'est pas avec du vomis qu'il aurait remplie la bassine, non non. Mais bon, il ne remarqua se détail qu'on son réveil qui fut très douloureux car en plus d'avoir un mal de crane horrible, il avait une jambe engourdie car il avait dormit n'importe comment. Il a même la trace de ses doigts sur son visage, à moins que le brun l'ait frappé en pleine nuit il a surement dormit sur sa main.

" Oh... J'ai vraiment mal à la tête... "

Il chuchotait pour ne pas réveiller sa demoiselle viril à ses côtés et décida de sortir du lit discrètement, retirant au passage son haut qui sent... Qui sent Haru, lui même très surprit de porter l'odeur de son coéquipier. Pas frileux pour deux soul, le blanc va dans la cuisine, torse nu prendre de quoi boire pour passer sa migraine. Il se posa à une fenêtre pour regarder le ciel qui annonce déjà la couleur de la journée: Neige. Il soupira un peu et chercha dans le frigo de Vador s'il n'y a pas de quoi faire un petit déjeuner potable c'est à dire : Café et fruit. Rien de plus pour le blanc. Il n'osa pas emprunter la douche de Haru, pas maintenant en faite car il n'a pas de vêtements propre, il en piquera au brun, trop fatigué physiquement pour aller chez lui en prendre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru Yoite
Tank Destructor lvl 150
Haru Yoite

Messages : 31
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 21
Localisation : À la Tour, parce que je le vaut bien ♥
Emploi/loisirs : Traquer la veuve et violer l'orphelin

Feuille du personnage
Rang: Assassin
Péché: Colère
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Haru et Shin] Se bourrer la gueule, c'est bien ~   Sam 24 Jan - 20:02


Haru Yoite
1, 2, 5, 10... on en était à où ?



« Yeay... »

C'était là le cri de joie le plus émotif qu'il ait entendu jusque là. Une fois le blanc bien installé, il fusilla du regard toutes les femmes qui commençaient à l'énerver de plus belle. La fatigue, la chaleur et l'alcool en trop grande quantité dans son sang commençaient à l'irriter et ces femelles finiraient par se prendre une soufflante si elles continuaient à le coller.


•••


Ce n'était pas le brun qui lui avait collé une claque, bien trop occupé à dormir un peu. Et s'il l'avait frappé, ça aurait plus été un coup de poing qu'une simple gifle. Aujourd'hui, c'était son jour de repos. Il avait déclaré ainsi et enverrait chier tous ceux qui voudraient lui prouver le contraire. Le brun ne voulait pas patrouiller dans les rues et traquer les rebelles qui oseraient jouer devant son nez. Rien de tout ça. Il n'allait rien faire ce jour, si ce n'est que reprendre ses esprits de la veille bien trop arrosée.
Haru tentait avec mal de récupérer un peu d'énergie avant de devoir se lever. Plus tard, il ouvrit un œil, puis l'autre, avant qu'un ignoble mal de crâne vienne gâcher la fête. Il s'étira, fit craquer une articulation, puis se tourna. Tiens, Shin avait disparu. Toujours en caleçon, il se leva et se dirigea vers la cuisine, passant une main sur sa nuque. Pas gêné d'être si peu vêtu vu qu'ils étaient entre hommes, il se servit un café et se posa sur une chaise.

« Bien dormi ? »

Pour sa part, la réponse était bof. Ses muscles le tiraient et ne le mettaient pas de bonne humeur. Le brun avait du mal à émerger ce matin. Se coucher vers 6 heures 30 et se réveiller seulement deux heures plus tard avec une gueule de bois puissance 1000 n'aidait pas. Il tourna la tête vers la fenêtre, vu qu'il neigeait. Une raison de plus de rester chez lui.

« Je sais pas pour toi, mais je ne compte pas bosser aujourd'hui. »

Il termina son petit-déjeuner et alla prendre une douche chaude, histoire de se réveiller quelque peu. Le brun laissa de l'eau chaude pour son compagnon et une fois sorti de la salle de bain, légèrement plus habillé d'un pantalon, mais toujours torse nu (il faut bien laisser ses muscles respirer, hu hu hu), il se sécha les cheveux en retournant voir Shin.

« Tu peux utiliser la douche si tu veux. J'ai des affaires en rab. »


_________________
Tellement sex' ~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shin Soboakki
TO BADASS
Shin Soboakki

Messages : 75
Date d'inscription : 01/07/2014
Age : 26
Localisation : Ca dépend des jours et des heures
Emploi/loisirs : Assassin à plein temps

Feuille du personnage
Rang: Assassin
Péché: Envie
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Haru et Shin] Se bourrer la gueule, c'est bien ~   Dim 25 Jan - 13:29


Shin Soboakki
Alcool quand tu nous tiens...



Ils étaient entre homme certes, mais c'est ce qu'il préfère Shin, être en homme vu qu'il n'est pas intéressé par les fesses plastifiées des filles mais plutôt par les petits derrières musclé de ses partenaire de travaille. Enfin il les suppose musclé vu qu'il ne les regarde jamais. Mais tout homme qui se respecte en tant qu'assassin se doit d'être en parfaite forme physique même au niveau du postérieur. Monsieur l'albinos n'a pas de problème avec ça, des petites fesses rondes et confortable sont suffisantes pour un guerrier à distance. Puis bon, il ne fait jamais dos à un ennemi alors il y a peu de chance qu'elles soient touchées, enfin par l'ennemi en tout cas.

Le blanc qui contemplait la neige tourna difficilement son regard sur Haru car chaque mouvement de tête lui procurait une violente douleur au niveau des tempes. Il ne put cependant s'empêcher de détailler le ténébreux face à lui, s'arrêtant à la ceinture, descendre trop bas pourrait être suspect vu que son partenaire à l'air d'avoir oublié que l'albinos le mangerait bien tout crut s'il n'était pas un tsunder basique et aussi car il ne mélange pas vie privée et travaille... Sauf une fois au chalet [ Pardon ;-; ] Sauf hier soir, mais c'est que ça un peu trop dérapé. Se montrer si faible face... Oh attendez, il ne s'en souvient pas. Un sourire presque triomphant apparut sur les lèvres du blanc, lui n'a rien oublié, mais Vador, peut-être que si.

" Bien dormi ?
- Je pense que ça aurait pu être pire. Mais ce n'était pas génial non plus, ton matelas est trop dur. "

Oui, il aurait pu se réveiller nu comme un verre accroché au brun tel un bébé koala en train de glousser. Cette idée lui glaça le sang, il se tourna alors dos au brun, se penchant en avant pour s'appuyer sur le rebord de la fenêtre en soupirant légèrement. Les cicatrices dans son dos ressortaient bien car sa peau d'albâtre en plus de marquer vite, marque bien, alors les cicatrices rosées/rouges qui parcouraient son dos tels des arabesques se voyaient bien. Le regard presque las, il fixait les flocons s'abattre contre la fenêtre, une chose est sûr, torse nu comme il est, sortir maintenant serait mission suicide.

"  Je sais pas pour toi, mais je ne compte pas bosser aujourd'hui.
- Le premier qui me demande d'aller courir après c'est pingouins en short je lui fais boire sa quantité de sang en vodka. "

Et les assassins le savent, un Shin qui fait un déclaration avec sérieux... C'est à dire tout le temps, est une chose qu'il fera, quitte à tuer quelques uns de ses partenaire, il ne faut pas chercher un albinos qui a une gueule de bois et qui a horriblement honte d'avoir flirté avec un mec qui ne voulait que ses petites fesses. J'espère ne plus jamais recroiser ce type... Aussi il décida de rayer sur sa liste de bar autorisé celui où ils étaient hier soir. Il chercha dans la poche de son jeans blanc... Trop de blanc sur ce corps. Donc il sortit la petite carte avec le numéro de son prince pas charmant et il la roula en boule avant de chercher une poubelle pour la jeter. Encore une fois, un soupire de soulagement franchit ses lèvres. Merci amnésie du lentement d'une cuite, tu me sauves la vie ! Et ce n'est pas qu'un peu pour le coup, avec toutes les mauvaises facettes qu'il a montré à son nouveau coéquipier, le fais qu'il ai tout oublié lui sauve bien la mise.

" Tu peux utiliser la douche si tu veux. J'ai des affaires en rab.
- Ah, merci, je les prends avec plaisir, les miens sentent beaucoup trop... Toi. Cette phrase n'est pas correcte, mais tu m'as comprit. "

Le blanc n'avait même pas remarqué que le brun était partit. Quand il se tourna vers lui il se demanda pourquoi Dieu était si injuste, des muscles encore légèrement humides, luisants devant lui, c'est beaucoup trop pour un pauvre Shin en train de subir une affreuse gueule de bois. Il passa dignement sa main sur son visage et préféra filer dans la salle de bain que de supporter ce tableau plus longtemps. Faut-il que mon partenaire est vraiment TOUT oublié ? Il ne pense vraiment pas à ma pauvre personne. Voilà qu'il fait sa mijaurée, mais dans le fond ça ne le dérangeait pas trop. Il retira son pantalon et sa petite culotte à coeur [ ♥ ] et fila rapidement sous l'eau chaude en échappant un soupire d'aise, l'eau chaude quand tu sors de ton lit est vraiment quelque chose d'unique et de plaisant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru Yoite
Tank Destructor lvl 150
Haru Yoite

Messages : 31
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 21
Localisation : À la Tour, parce que je le vaut bien ♥
Emploi/loisirs : Traquer la veuve et violer l'orphelin

Feuille du personnage
Rang: Assassin
Péché: Colère
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Haru et Shin] Se bourrer la gueule, c'est bien ~   Dim 22 Fév - 19:10


Haru Yoite
1, 2, 5, 10... on en était à où ?



Les policiers de distance n'avaient pas l'obligation d'être des bodybuildeurs pour pouvoir traquer les petites choses qu'étaient les Res-K-pés. Ceux qui préféraient le corps à corps, au contraire, devaient posséder une musculature plus imposante. Ce qui était le cas de notre cher brun ici présent. Sans pour autant tomber dans l'excès, Haru prenait soin d'entretenir ce corps. Heureusement pour Shin, les femmes dans ce métier étaient rares, du fait des nombreux problèmes que pouvaient infliger les résistants. Ils ne faisaient pas la différence entre les sexes : un ennemi est un ennemi, qu'il soit féminin ou masculin. Haru en avait fait les frais. Il avait eut une coéquipière pendant quelques semaines, mais celle-ci s'était faite prendre au piège en première, alors que Vador ne s'était fait attaquer qu'après.

Il remarqua bien que l'albinos descendait son regard de plus en plus bas. Ouais, ses muscles faisaient toujours des jaloux. Bien qu'il n'était pas le plus musclé des Assassins. D'autres étaient de vrais monstres, mais trop de masse finissait par être disgracieux. Lui avait su se sculpter de sacrées tablettes sans passer pour l'un de ces taureaux nourris aux protéines. Le brun ne se souvenait peut-être plus de la soirée, mais un détail pouvait, avec un peu de chance, faire remonter les souvenirs à la surface.

«  Je pense que ça aurait pu être pire. Mais ce n'était pas génial non plus, ton matelas est trop dur.
▬ Fallait dormir avec moi, le mien était plus mou. »

Il n'avait pas fait attention, entre l'alcool et la fatigue, à déposer Shin dans le lit le plus douillet. Une fois le blanc dos à lui, il jeta un oeil sur sa peau pâle et fut surpris du nombre de traces laissées. Ils ne se connaissaient pas assez pour savoir pourquoi il avait autant de cicatrices, mais il en avait pas mal pour un Assassin qui préfère combattre à distance. Au moins s'il sortait, nul doute qu'avec la couche de neige qui s'amassait au sol, personne ne le verrait, comme ces lapins qui deviennent blancs en hiver pour ne pas se faire attraper par un prédateur.

« Le premier qui me demande d'aller courir après c'est pingouins en short je lui fais boire sa quantité de sang en vodka.
▬ Pas mal. »

Au moins le ténébreux était avertit. Il n'embêterait pas ce petit bout de coéquipier quand celui-ci sera en train de décuver ses prochaines cuites. Il regarda la carte que l'autre jeune homme sortit de sa poche.

« C'est pas la carte du barman, celui devant qui tu roulais des hanches ? »

Ha ha, Haru ne semblait pas avoir tout perdu de cette magnifique soirée bien trop arrosée. La carte lui avait déclenché un souvenir, mais loin d'être le moins pire de tous. Dommage pour Shin, son coéquipier le revoyait piailler comme quoi le barman était trop un BG.

« Ah, merci, je les prends avec plaisir, les miens sentent beaucoup trop... Toi. Cette phrase n'est pas correcte, mais tu m'as comprit. »

Des muscles encore légèrement humide et la fameuse petite ligne de poils partant du nombril et descendant jusqu'à la zone de bonheur [♥] protégée par ses vêtements. Il le laissa filer dans la salle de bain et en profita pour ranger un minimum sa cuisine. Les habits de l'albinos sentait trop lui ? Effectivement, cette phrase n'était pas correcte, mais il l'avait comprise. Les habits du blanc avaient l'odeur du brun.


_________________
Tellement sex' ~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shin Soboakki
TO BADASS
Shin Soboakki

Messages : 75
Date d'inscription : 01/07/2014
Age : 26
Localisation : Ca dépend des jours et des heures
Emploi/loisirs : Assassin à plein temps

Feuille du personnage
Rang: Assassin
Péché: Envie
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Haru et Shin] Se bourrer la gueule, c'est bien ~   Dim 22 Fév - 19:52


Shin Soboakki
Alcool quand tu nous tiens...



A chaque fois que le blanc pense aux Res-K-Pé il ne peut se dire qu'il a en même temps envie de les ter mais en même temps juste envie de les laisser faire leurs conneries de tags tant qu'ils ne sont pas trop violents et anti-Dictateur. D'ailleurs, pourquoi devons nous les voir comme des victimes ? Ne sont-ils pas eux aussi des criminels ? Ne tuent-ils pas eux aussi des hommes qui n'ont rien demandé ? Juste des hommes qui veulent défendre leurs points de vues et leurs convictions. Les assassins sont vuent comme des méchants par une partie des citoyens, mais sans eux, le chaos mit en place par des crétins en couche culotte ne serait pas mieux. La liberté, leur liberté n'est qu'un chaos sans nom qu'ils ne savent gérer.

" Fallait dormir avec moi, le mien était plus mou. "

Le blanc n'a-t-il pas dormit avec le brun ? Il lui semblait pourtant s'être réveillé aux côtés d'un bel homme avec une belle musculature et un charmant visage décoré de lèvres qu'il aurait bien envie de croquer. Le blanc chassa cette idée d'un légère mouvement de tête, quitte à se donner encore plus une migraine d'enfer, mais penser de manière si peu catholique à un mec qu'il vient de penser... Libido, ferais-tu comprendre à Shin que 22 ans et toujours puceau c'est trop ? Ça va encore, il peut tenir en présence du brun, c'est le principal. Puis c'est pas comme s'il avait envie de lui sauter dessus.

" Pas mal. "

Le blanc sourit, Vador va apprendre que l'albinos n'est pas à prendre à la rigolade avec ses menaces, non, tout ce qui sort de sa bouche finira un jour par arriver si on le cherche, alors certain brun devraient faire attention, soul, il pourrait sortir une bêtise qui lierait un lit et deux hommes.

" C'est pas la carte du barman, celui devant qui tu roulais des hanches ? "

Le blanc s'étouffa avec sa salive et s'appuya contre la fenêtre, bon sang, pourquoi ce souvient-il de ça ? Il toussa pendant quelques secondes avant de se tourner, les joues roses vers son coéquipier avec un léger air de ' Tu ne pouvais pas oublier ça ?! '

" Si... J'étais soul ! Je ne contrôlais pas mon corps... "

Cherches toi une excuse, enfonces toi encore plus dans ta connerie. Bon sang, la seule envie du blanc là c'est de s'éclater la tête contre un mur et de revenir en arrière pour garder ses fesses vissée sur son tabouret, avalant tous les liquides alcoolisés qui lui passent sous la main et vomir son âme dans des toilettes. Il préfère milles fois vomir sur les chaussures d'un tas de muscle que de se laisser draguer ou de rouler des hanches devant un mec qui ne veut que ses fesses. Encore, s'il fut seul, ce serait parfait, mais non là y'a un témoin qui va bien se foutre de sa poire pendant un moment.

Bref, prendre une douche fit du bien au blanc qui laissa sortir ses démons et évacua le stresse. D'ailleurs ça fit passer sa migraine, mais c'est pas pour autant qu'il allait courir après des gigolos capuchonnés. Il sortit de l'eau après quelques minutes, se sécha assez rapidement et emprunta du déodorant au brun comme il n'a pas le siens juste avant de penser Tu vas sentir Vador et pourquoi il voulait changer de vêtements ? Pour ne plus sentir Haru. Bref, après deux claques mentale, il enfila des vêtements trop grands pour lui et se dit que c'est fait, maintenant c'est trop tard. Il ajusta les manches du pull qu'il avait piqué au brun et regarda dans ses affaires s'il n'avait pas un bermuda qui fera surement un parfait pantalon. Ne trouvant rien, il reprit son jeans blanc et sortit alors de la salle de bain, les cheveux encore un peu humide. Il avait donc mit un beau pull à Haru qui lui arrivait juste en dessous des fesses et son jeans blanc. Il ne s'est pas gêné pour cacher sa petite culotte à coeur [ ♥ ] dans son haut et de les mettre en boules sous son bras, hors de question que le brun trouve son porte bonheur.

" Merci pour le pull, je te le rendrait plus tard. Et j'ai pas trouvé quelque chose à ma taille, je flotte au niveau des hanches et des jambes. "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru Yoite
Tank Destructor lvl 150
Haru Yoite

Messages : 31
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 21
Localisation : À la Tour, parce que je le vaut bien ♥
Emploi/loisirs : Traquer la veuve et violer l'orphelin

Feuille du personnage
Rang: Assassin
Péché: Colère
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Haru et Shin] Se bourrer la gueule, c'est bien ~   Dim 22 Fév - 23:48


Haru Yoite
1, 2, 5, 10... on en était à où ?




Si une partie de la population voyait les Assassins comme des monstres, une autre n'était pas non plu favorable à ce que faisaient les rebelles. Les Res-K-pés n'étaient pas des anges et du sang avait coulé des deux côtés de la frontière. Si par Ô grande chance ils arrivaient à renverser le pouvoir, sauraient-ils gérer le désordre qu'ils provoqueront ? De toute manière, il ne restait qu'une poignée de ces misérables rats. En quelques traques, les policiers finiront par achever le groupe et éliminer le chef, le plus chiant de tous.

Vu qu'il avait dormi plus longtemps que le blanc, Haru n'avait pas su si l'albinos l'avait rejoint dans son lit ou non. Cela ne le dérangerait pas que Shin lui saute dessus, à condition qu'il soit bourré, du moins pour le moment. Il le voyait comme un partenaire de travail et non comme un partenaire de jeux pour adultes. Cette tendance pourra éventuellement changer un jour si tout ce passait bien. Il savait trop bien que des disputes entre fics pouvaient facilement rompre des binômes travaillant pourtant depuis longtemps. Des disputes sur tout et n'importe quoi : les conditions de travail, les résistants, l'autre membre du groupe, un membre d'un autre groupe.. le stresse que vivaient les Assassins au quotidien pouvait les faire craquer. Egalement, il y avait le facteur "mort" qui jouait pas mal au niveau de la composition des binômes. Quand un partenaire avec qui tu t'entends bien disparaît, écrasé par un métro lors d'une traque, cela ne donnait pas envie à celui qui avait vécu la scène d'accepter un nouveau compagnon. Le brun avait mis du temps avant que quelqu'un d'autre, en occurrence Shin, prenne la place d'un autre.
Il venait de faire mouche en voyant la gène s'installer sur son visage. Haru fit semblant de regarder quelque chose vers le haut et laissa un sourire se dessiner sur son visage.

« Si... J'étais soul ! Je ne contrôlais pas mon corps...
▬ Mouais, t'avais bien envie qu'il t'attrape derrière le bar. »

Une pointe de jalousie ? Le brun aurait peut-être préféré que Shin s'intéresse à lui, plutôt qu'à ce type secouant ses cocktails en draguant tout ce qui bougeait autour de lui. La suite de la soirée était passée aux oubliettes par contre. Il ne se rappelait plus de la fin où le garçon s'était levé dignement, avait marché dignement jusqu'aux sanitaires pour dames avant de rendre dignement le contenu de son estomac dans des toilettes. Oh, il ne se ficherait pas de ta tête très longtemps. Sauf si Shin l'embêtait. Un petit « Tu te rappelles quand... » aura raison de lui.

En attendant qu'il sorte de la salle de bain, le ténébreux s’offrit une pose cigarette. Il chercha son paquet, son briquet, avant d'allumer la clope qu'il venait de coincer entre ses lèvres. Tant pis pour ses poumons déjà malades, fumer était un bon moyen pour faire passer les maux de crâne chez lui. Tiens, l'eau cessa de couler. Sans doute son invité sortira rapidement, sentant son shampoing douche. Il eut un pouf de rire en y repensant. Si ses habits sentaient trop "lui", pourquoi avoir accepté de porter ses affaires, qui portaient encore plus l'odeur du musclé.

« Merci pour le pull, je te le rendrait plus tard. Et j'ai pas trouvé quelque chose à ma taille, je flotte au niveau des hanches et des jambes.
▬ Fallait pas être aussi petit. »

Ou ne pas être aussi grand, au choix. Il tira une bouffée de sa cigarette et souffla, avant de se tourner vers le blanc. Effectivement, il aurait pu se mettre deux fois dans son pull tant celui-ci paraissait immense. Le blanc pouvait prendre du poids avant que le tissu ne se tende.


_________________
Tellement sex' ~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shin Soboakki
TO BADASS
Shin Soboakki

Messages : 75
Date d'inscription : 01/07/2014
Age : 26
Localisation : Ca dépend des jours et des heures
Emploi/loisirs : Assassin à plein temps

Feuille du personnage
Rang: Assassin
Péché: Envie
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Haru et Shin] Se bourrer la gueule, c'est bien ~   Lun 23 Fév - 0:26


Shin Soboakki
Alcool quand tu nous tiens...



Perdre un partenaire... Le blanc ne connait pas ça, tous ses partenaires, il n'en ai jamais approchés. Non, même il finissait toujours par les détester mais travaille très bien avec car pour lui, son plaisir passe après celui du dictateur, si celui-ci veut que les RKP disparaisse, il les fera disparaître même s'il déteste celui avec qui il est. La souffrance est une chose qu'il est prêt à accepter pour le bon déroulement de la ville. Pour le moment, avec le ténébreux Vador, tout ce passait bien. Hormis le fait qu'il ait encore honte de s'être monté si pitoyable devant lui ,alors qu'ils venaient à peine de se rencontrer.
Le sourire du brun n'échappa pas à l'Albinos, c'est même s'il ne se retient pas de tirer ce sourire vers le bas. Shin ne rougit pas beaucoup et très rarement, mais s'il se moque de lui, l'albinos ne va pas apprécier et il va bouder comme un enfant de 4 ans.

" Mouais, t'avais bien envie qu'il t'attrape derrière le bar.
- Pff, peut-être. T'es jaloux ? "

Oui, le blanc a bien senti la petite pointe de jalousie dans la voix du brun. S'il veut qu'il s’intéresse à lui, il n'avait qu'à remuer son cocktail lui aussi. Le blanc n'aurait pas hésité à faire un petit collé/serré avec le brun. Enfin, entre deux chaudasses car il n'avait pas beaucoup le droit de se trémousser aux côtés du brun. Toujours deux chaudières qui viennent se frotter contre le brun quand le blanc pouvait enfin tenter un rapprochement... Qu'il n'a pas fait en faite tant il fixait son barman. Mais c'est vrai qu'il était canon quand même, même s'il ne le reverra jamais.

" - Si tu es jaloux, fallait le dire, je t'aurais un peu plus regardé. "

Tenter la provoque n'est peut-être pas le mieux, mais ça reste le caractère de l'albinos, un bon gros caractère de merde qui le fait presque autant chier qu'il ne fait chier.
En sortant de la douche, le blanc se rendit compte qu'il adorait la lessive du brun alors bêtement, il se mit à mettre sa tête dans le coll du pull et à fermer les yeux, respirant l'odeur à plein poumon comme le ferait une pisseuse de 15 ans avec la veste du mec qu'elle aime. Il releva ensuite son regard sur le brun qui fumait. Il fut presque surprit que les vêtements de Haru n’empeste pas la clope. Il serrait un peu les manches qui couvraient ses mains et se dirigea vers lui, il sentait la moquerie arriver gros comme une maison.

" Fallait pas être aussi petit.
- Fallait pas être si grand et musclé ! "

On ne touche pas à la taille de l'albinos. Il mit une petite tape sur le ventre du brun, vers la petite ligne de poils, sans tellement faire exprès en faite il avait visé cet endroit. Enfin, il retira vite sa main et retint ses rougeurs, ça fait un peu bizarre quand même de toucher cet endroit comme ça, sans prévenir, à la base il voulait se moquer de lui, mais là il a un peu peur de s'enfoncer s'il ouvre la bouche, il tente quand même.

" Et être moins musclé. "

Bien qu'ici ce ne soit plus vraiment du muscle...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haru Yoite
Tank Destructor lvl 150
Haru Yoite

Messages : 31
Date d'inscription : 29/07/2014
Age : 21
Localisation : À la Tour, parce que je le vaut bien ♥
Emploi/loisirs : Traquer la veuve et violer l'orphelin

Feuille du personnage
Rang: Assassin
Péché: Colère
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Haru et Shin] Se bourrer la gueule, c'est bien ~   Mer 25 Fév - 16:33


Haru Yoite
1, 2, 5, 10... on en était à où ?




Quel Assassin en voudrait-il pas voir les rebelles disparaître ? Ils représentaient une source de danger potentiel. Non seulement pour le dictateur, mais également pour eux. Bien que les Assassins étaient en plus grand nombre que ces criminels, il n'en restait pas moins que des pertes restaient à déplorer. Que Shin ne s'inquiète pas, Haru était loin d'être une commère prête à dire à qui veut l'entendre ce qu'il s'était passé ce soit là. D'une part, parce que ce n'était pas son genre d'aller jouer les balances pour ce genre de chose. D'autre part... eeeh bah parce qu'il ne se souvenait que de très peu de détails. De toute façon, il oublierait certainement le reste dans les semaines à venir. Rester planter sur une soirée ne servait à rien. Peut-être un « Tu te souviens de... » pour l'embêter de temps à autre, mais il ne se focalisera pas là dessus des années pour se faire une opinion sur le blanc. De toute façon, lui non plus n'avait pas été clean à cette soirée, bien qu'il n'avait pas tenté une approche avec le barman.

« Pff, peut-être. T'es jaloux ?
▬ Non. »

Si. Enfin, juste un peu. Ils ne se connaissaient depuis qu'hier, pas depuis des années. Mais il était désormais son partenaire de travail et monsieur Vador n'aimerait pas voir traîner trop d'hommes autour de lui. Si en plus, l'albinos avait pour habitude de provoquer le monde avec son combo mini short plus string apparent, il ne pourrait pas correctement faire son travail. Et puis bon, il verra comment évoluera leur relation au fil du temps. Peut-être finiront-ils par se détester. Le contraire pouvait éventuellement être vrai aussi.

« Si tu es jaloux, fallait le dire, je t'aurais un peu plus regardé.
▬ T'étais trop occupé à chauffer ce type. »

Il enleva les cendres de sa clope et tira une bouffée. Ses habits ne sentaient pas énormément la cigarette, parce qu'on lui confisquait tous les paquets qu'ils sortaient devant le nez des autres policiers. Son problème aux poumons lui avait fait réduire sa consommation de beaucoup, mais il avait réussit à en garder quelques uns chez lui. Tant qu'il n'aura pas compris qu'il était condamné et qu'arrêter pour de bon pouvait lui faire du bien, même une minime évolution, il continuera de fumer. Il se tourna vers la fenêtre et souffla la fumée.

« Et être moins musclé. »

Après avoir regardé son poing atterrir au mauvais endroit, il releva son regard rubis sur l'albinos.

« Je jeux savoir à quoi tu joues ? »

Il resta neutre, tirant une nouvelle bouffée de cigarette. Au fond, il se demandait pourquoi il lui avait envoyé un coup de poing ici. Dans les tablettes de chocolat encore, pourquoi pas. Mais là... Il écrasa la clope dans le cendrier et referma la fenêtre.


_________________
Tellement sex' ~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shin Soboakki
TO BADASS
Shin Soboakki

Messages : 75
Date d'inscription : 01/07/2014
Age : 26
Localisation : Ca dépend des jours et des heures
Emploi/loisirs : Assassin à plein temps

Feuille du personnage
Rang: Assassin
Péché: Envie
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Haru et Shin] Se bourrer la gueule, c'est bien ~   Mer 25 Fév - 17:20


Shin Soboakki
Alcool quand tu nous tiens...



" Non.
- Menteur. "

Shin n'aime pas les mensonges. Il les déteste car un mensonge peut pourrir n'importe quelle relation, il le sait ça, il le sait que les mensonges sont un vrai poison et c'est pour ça qu'il déteste les mensonges et les menteurs, il ne ment jamais, presque jamais et il ne veut pas baser une relation, même si c'est une relation entre ennemie, il déteste vraiment les mensonges et ne se gêne pas pour le faire comprendre à tous ceux avec qui il commence une relation, peut-importe soit-elle. Même les petits mensonges il déteste, comme le mensonge du brun aussi petit soit-il, il ne l'accepte pas. Même si Vador n'est que très très très peu jaloux, le blanc refuse qu'il mente, oui, un vrai caractère de merde.

" T'étais trop occupé à chauffer ce type.
- Il était canon et moi bourré, je ne pouvais que le faire. "

Arrête de faire ta vierge et répond comme un homme ! Enfin bon, un petit homme hein, tu ne transpires pas la virilité... Le blanc resta appuyé sur son opinion, regardant presque boudeur Vador et sa clope, clope qu'il a bien envie d'envoyer valdingué dehors car il déteste cette odeur et encore plus quand c'est quelqu'un qu'il va côtoyer longtemps... Ou pas. Au bout d'un moment il va venir avec un déodorant, faisant un gros doigt à la couche d'ozone et il en mettra partout à chaque fois que le brun fume. D'ailleurs, il semblerait que le blanc ai entendu des problèmes de santés de Haru alors... Il ne se gênera pas plus tard pour arracher les cigarettes sauvages qui apparaissent dans la bouche du brun.

" Je peux savoir à quoi tu joues ?
- A rien, ma main à ripées. Ne te méprend pas. "

Roi du self-contrôl, le blanc puis légèrement se reculer en plongeant son propre regard rubis dans celui de lave de Vador, intérieurement en faite il était en train de mourir, de se flageller et de s'arracher la peau du cou tout en pleurant comme une fillette. Oui, il avait plus que tout envie de se cacher dans un petit troue de sourie mais rien ne paraissait sur son visage impassible presque froid et fermé. Il sait... Il sait que s'il montre quoi que ce soit ça va paraître suspect et il ne va que récolter qu'un ' Dégage ' froid et sec de son partenaire, gardez son calme, calquer sa respiration sur celle de son adversaire et affronter, la tête haute. Un vrai entrainement de ninja.

[ Ca va, il ne lui a pas non plus mit la main dans le boxer ! XD ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Haru et Shin] Se bourrer la gueule, c'est bien ~   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Haru et Shin] Se bourrer la gueule, c'est bien ~
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le bar... Quoi de mieux pour se bourrer la gueule. [Pov Emmy]
» Quoi de mieux que de noyer son chagrin dans un verre de whisky?[Valentin]
» Compte de Kairo Shin
» Shin Alkar
» Coup de gueule

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unreal Life :: Le monde de Witchcraft :: Quartier de la Luxure :: RP abandonnés-
Sauter vers: