« Je suivrai les pas de mes prédécesseurs, quoi qu'il m'en coûtera. »
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Shin Soboakki l'assassin

Aller en bas 
AuteurMessage
Shin Soboakki
TO BADASS
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 01/07/2014
Age : 25
Localisation : Ca dépend des jours et des heures
Emploi/loisirs : Assassin à plein temps

Feuille du personnage
Rang: Assassin
Péché: Envie
Santé:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Shin Soboakki l'assassin   Mar 2 Juin - 15:39

Shin Soboakki
Remember who you are Shin

Âge : 22 Ans, né un 13 décembre
Camp : Assassin Alpha
Péché : Envie
Métier/études : Assassin à plein temps
Pouvoir

Shin peut déplier de grandes ailes qui sont loin d'être angélique. Cela non, ce sont de grandes ailes qui sortent du bas de son dos dont la première structure osseuse est visible et une membrane bleu pâle est reliée à ce qui semble être l'exosquelette d'un mille-pattes brun dont les pattes crochues tiennent la membrane. Ce n'est pas tout, accrochées à cet exosquelette se trouvent des rangées de plumes blanches soyeuses qui elles sont angéliques... Enfin pas totalement car relié de très près, comme deux longues cornes de diables brunes, de la même matière que l’exosquelette protège son dos en plus d'être suffisamment pointues pour empaler qui que ce soit. Oh, et parlons aussi des sortes de côtes osseuses qui sortent de sous les premiers os qui sont là pour le protéger de quiconque l'approche dans le dos. Ce n'est pas pour rien qu'il est l'un des meilleurs assassins. Il a un certain avantage avec ce pouvoir démentiel. Oh, et si vous n'arrivez pas à vous imager la paire d'aile qu'il a, un petit cadeau.

Son deuxième pouvoir est... Tout aussi intéressant que glauque. Il peut... Se régénérer en buvant du sang et en dévorant de la chair. Pas animal, j'entends par là. C'est bien pour cela que ce pouvoir est très inutile, car il se refuse à retomber dans le cannibalisme. Oui retombé, lisez l’histoire et vous comprendrez. Donc, il ne mange ni ne boit du sang humain, déjà qu'il fait peur de base, si quelqu'un d'autre à par le dictateur apprend son pouvoir si... peu commun, il finirait par vraiment être seul.

Physique

Shin est une personne aux couleurs fades, des cheveux blancs comme la neige qui un soir d'hiver neigeux, de blanc vêtu passe inaperçu. Des yeux... Des yeux bien bizarres qui sont la chose que l'on remarque en premier chez lui. Un oeil bleu électrique, azure suivant l'éclairage et un oeil rouge vif cerclé de noir qui vous fixe sans jamais vous lâcher cependant, ils craignent le soleil, la lumière trop forte et aussi les soirs de pleines lunes, oui car la lumière de la lune est aussi trop forte pour les pauvres yeux entourés de cils noirs comme du charbon de Shin. Ensuite son visage est fin avec des traits doux, ayant gardé un visage enfantin, bien que quand il est couvert de sang, on dirait plutôt un visage de psychopathe. Des lèvres nacrées et légèrement pulpeuse, des lèvres qu'il mordille, lèche ou même mord pour retenir un cris, une insulte ou des rires. Des lèvres aussi qui ont longtemps été couvertes de rouge.

Si on revient sur ses cheveux en plus d'être blancs ils ne son pas très bien coiffés, en faite l'albinos passe sa main dedans, dégage quelques mèches et c'est finit il est coiffé. Par ailleurs, Shin a testé les colorations, il fut brun à une époque, il n'a pas vraiment aimé, ses cheveux blancs lui suffisent. Même si il prend des coups de soleil sur le crâne car ses cheveux sont fin et peu épais, il ne troquera jamais sa belle tignasse blanche contre une perruque de rêve.

Son corps maintenant, ses côtes marquées montre qu'il mange peu, pas trop le temps ou simplement pas l'envie, aussi les os de ses hanches se voient, mais c'est loin d'être immonde, ça se voit un peu mais ça ne retire rien à son charme, puis pour voir son torse il faut s'accrocher, monsieur est pudique, bien qu'il n'hésitera pas à retirer son haut pour se faire un garrot rapide. Son dos est marqué de grandes cicatrices qui ont toutes une histoire mais il ne vous la comptera surement pas. Ses bras sont de taille moyenne, ni trop courts ni trop grands, au bout de ceux ci de belles mains aux doigts fins et aux ongles longs. Ses jambes elles sont plutôt longues et fines, des jambes de mannequins à ce qu'il parait... Enfin d'une mannequin qui fait 1m66 oui car monsieur est assez petit en faite, mais il ne complexe pas avec ça, au contraire, il est plutôt fier d'être petit.

Question vestimentaire, monsieur porte des vêtements assez près du corps pour pouvoir bien bouger, sans être gêné par un tissus qui le gêne, pas des vêtements en jeans qui limite les mouvements, mais des tissus résistant et loin d'être moches. Par moment il s'autorise une espèce de kimono un peu ouvert sur le haut, une ceinture large qui tombe sur ses hanches avec des sandales traditionnelles japonaise pour lui rappeler ses origines. Sinon il porte des vêtements plutôt basiques.

Il y a un seul détail qui marque... Quand il part en mission il porte un masque qui couvre sa bouche. C'est un masque noir avec au niveau de la bouche... Une bouche. Enfaite il n'y a pas les lèvres, il y a seulement les dents et les gencives avec la fermeture entre les dents. On pourrait vraiment croire que c'est sa bouche au vu des détails du masque et comme la texture semble réel mais non, c'est juste un masque. Pourquoi le porter me demandez-vous ? Posez lui la question, il vous répondra peut-être.


Caractère

Décrire le caractère d'une personne n'est pas une chose aisée car qui connait parfaitement une personne à part cette personne elle-même ? Et encore, vous vous connaissez par cœur vous ? Pour ma part je découvre des choses en moi avec la vie, en grandissant, je découvre de nouveaux sentiments, des sentiments qui entraînent un trait de caractère, la jalousie, la peur, le dégoût, la gêne, tout ça n'est qu'une boule de nœud qu'il faut démêler lentement pour trouver chaque petit bout de caractère et comment dire... Shin a une grosse boule à démêler mais je ne dirais pas tout car son caractère évolue avec les personnes qu'il rencontre, la situations, mais surtout son péché ne l'aide pas, être envieux peut le rendre, colérique, jaloux ou même méprisant. Mais présentons le plus en détaille.

Shin est... Solitaire, il a toujours été seul et le sera surement encore longtemps, c'est bête à dire maintenant mais son caractère ne l'aide pas, il est une personne mystérieuse qui ne se dévoile pas facilement et il est assez imprévisible, même s'il vous semble le connaître, vous ne pourrez affirmer que vous savez tout de lui. Shin n'est pas un menteur mais il ne vous dira pas, ellipsera des parties de sa vie sans même que vous vous en rendiez compte si vous avez le courage de lui demander.

Shin est envieux, oui il envie beaucoup de chose, le plat du voisin, car comme monsieur est un éternel indécis il prend des choses au restaurant mais après regrette en voyant le plat de la personne qui l'accompagne, ce qui est rare, ou simplement quelqu'un de la table d'à coté. Enfin, indécis, il y a des choses où il sait directement quoi répondre, si on lui dit qu'il faut ramener quelqu'un mort ou vif il tueras sans aucune pitié, oui car Shin est réputé pour être un assassin sans pitié qui ne cherchera pas à laisser en vie quelqu'un qu'il doit tuer, femme, enfant, homme tout le monde passe sous sa dague.

On pourrait le penser sans cœur mais il est quelqu'un de très gentil en dehors de son métier, il peut être un peu froid, un peu distant mais c'est surtout car monsieur est assez timide, oui oui, Shin est timide, rougir n'est pas chose rare chez lui, enfin si l'occasion s'en montre. Par ailleurs les moqueries arrivent vite quand le rouge teint ses joues car il devient absolument ridicule, bafouille, fixe le sol et rougit de plus en plus si on se moque de lui. Une fois il est même parti en courant, oui c'est assez ridicule mais monsieur déteste aussi les moqueries, surtout si elles le visent de manière physique. Une moquerie physique soit le fera rougir de honte, soit exploser de colère soit... Il vous rabaissera assez violemment. Oui c'est pour ça que Shin n'est pas quelqu'un que l'on peut prévoir car il change avec la personne, c'est une espèce de boule gluante qui s'adapte à la personne en face de lui, une espèce de métamorph en faite pour ceux qui connaissent pokemon.

Donc pour décrire Shin... Et bien devenez ami avec lui si vous voulez le connaître, approchez le, amadouez le mais il n'est pas sûr qu'il ne vous file pas entre les doigts.

Histoire

Tout commence par une naissance. Évidemment, . Et pour ce jeune garçon, cette naissance est... Tout à fait normale. Oui, il est né, d'un père et d'une mère, en plein hiver, dans un cimetière, non cela c'était juste pour la rime. Non, il est né simplement, sans grand problème, juste le fait qu'il soit prématuré, mais sinon, il était absolument normal. Si l'on oublie le fait qu'il soit albinos.

Sa mère était infirmière et son père chercheur sur des cobayes humains. Oui, ce n'est pas vraiment le meilleur des métiers, mais la dictature a besoin de tout et les prisonniers inutiles sont de très très bons cobayes. Enfin bref, tout cela pour en venir au fait que Shin n'a pas été élevé par ses parents, mais par sa nounou qui était un jeune homme très gentil et qui s'occupait très bien des enfants. Il s'occupait d'ailleurs très bien de lui et son frère, qui était plus vieux de 2 ans. Ils s'entendaient à merveille tous les 3, ils passaient des journées ensemble à se battre contre des ennemies invisibles à chasser des insectes pour les mettre dans des bocaux avant de les relâcher, à manger des fruits par milliers, à voler les cerises du voisin, enfin, bref, ils passaient des journées merveilleuses dans la maison parfaite en pleine campagne de ses parents. Quand venent le soir, au moment où, rentrent les parents de Shin et de son frère, c'était le moment du dîner, le père qui revenait toujours avec son sac de course allait s'enfermer en cuisine et préparer à mangé pour ses enfants et sa femme. On n'avait pas le droit de rentrer dans la cuisine, les fenêtres, la porte, tout était fermé et on ne pouvait voir la recette secrète du père de l'enfant. Il n'était pas curieux de savoir ce qu'il faisait, alors cela lui allait. Il mangeait en permanence de la viande rouge le soir et du poisson ou de la viande blanche le midi, mais il n'aimait pas vraiment la viande rouge, cependant il n'aimait pas le dire à son père qui mettait tout son coeur dans les repas.

" La viande rouge est magique papa ! Elle soigne mes blessures quand j'en mange ! "

Voilà un argument très utile pour faire manger un peu plus de viande à Shin, son père était ravi de cette découverte, lui étant amputé de pouvoir, étant né à l'époque où les pouvoirs étaient mal vus, du moins, ses parents les trouvaient mal vu. Donc savoir que son fils en possédait aussi un généralissime le rendait plus que ravi. Il allait bien évidemment exploiter ceci pour découvrir s'il n'en avait pas d'autre.

Il ne mit pas longtemps à découvrir l'énorme et imposante paire d'ailes qui se cachait dans le dos de Shin, aussi imposante que dangereuse, c'était décidé dans la tête du père de Shin, il fallait l'isoler pour le transformer en une bête là pour détruire. C'est ainsi que commença la merveilleuse histoire de Shin, la machine de guerre.

Penser que ce charmant monsieur que Shin appelait père allait attendre la fin du développement de son fils est une erreur. À peine sa 11 eme année soufflée, Shin devait déjà apprendre à correctement viser un ennemi à des mètres devant lui. Les armes à feu furent son premier jouet, tirant après sur tout ce qui bouge, innocemment, tuer des hommes ne le dérangeait pas, car monsieur Père lui expliquait que ce n'était que des robots et, un enfant est si facilement manipulable que vous devinez la suite.

" Pan ! Pan pan ! Il est mort le robot ! T'as vu papa ? "

Son père était toujours très fier de voir son fils viser de mieux en mieux. Quand le tire fut parfaitement maîtrisé, son père lui enseigna le corps-à-corps, mais il se rendit vite compte que son fils n'était pas un très bon au corps-à-corps, il se faisait rapidement battre et à part se protéger de ses ailes, il ne faisait rien de bien enfin si quand même, il apprit à utiliser ses ailes comme une arme, mais une fois avec plusieurs corps empalés sur les cornes des ailes, il ne pouvait plus rien faire et il était très limité dans le domaine mouvements comme il était ralenti. Alors, pour faciliter la vie de son fils, il lui offrit son arme actuelle, des fils invisibles qui sont tranchant comme le rasoir ou au bout est relié des dagues tranchantes et légèrement courbées pour, une fois dans la chair, ne se retire pas, comme le crochet d'un serpent. Shin s'amusait beaucoup avec ses armes qu'il n'a pas mis longtemps à manipuler. Bien qu'il n'ait que 14 ans, il s'amusait à tuer ces robots plus vrais que nature, mangeant le soir ce qu'il n'aimait pas, de la viande rouge qui était plus là pour augmenter sa condition physique que pour le nourrir.

Il resta bien des années à rester comme cela, jusqu'à au moins ses 17 ans avec son père avant de découvrir tout ce qu'il cachait, tout ce qu'il y avait derrière cette cage dorée. Oui, car même s'il était comme dans une prison, il avait une ' cellule ' très semblable à un loft avec un petit jardin, une vie où il passait sa journée dans des salles d'entraînement et où le soir, on venait lui porter cette viande rouge odorante qu'il n'aimait pas. Oui, il suffit d'une erreur... Une seule erreur pour que Shin découvre l'autre côté du miroir.

" Votre repas Shin-sama.
- Merci.
"

Il la connaissait depuis un moment cette jeune femme russe, infirmière qui lui apportait sa nourriture. Il savait qu'elle l'aimait, mais cela ne la dérangeait pas puisqu'elle était très gentille et elle, elle était heureuse que l'homme de son coeur ne l'ignore pas comme il le fait avec toutes les autres femmes.

" Bon anniversaire Shin-Sama...
- Ah... Mon anniversaire...
"

Le jeune homme sorti de sa poche un portable qui était la seule chose qu'il avait gardait de sa vie d'avant et il envoya un message à son ancienne nounou pour lui souhaiter un bon anniversaire comme ils sont nés le même jour. Cependant, la suite... N'était pas prévue. Il entendit le portable vibrer dans la poche de l'infirmière face à lui et un regard noir se planta dans celui de la jeune fille qui venait de se pétrifier de peur.

" Rendez-le moi. "

Le blanc tendit sa main vers la jeune fille qui ne bougeait pas, elle ne respirait presque pas, elle pleurait simplement de peur. Le jeune homme la bouscula et prit le portable de celui qui était son meilleur ami et aussi la seule personne qu'il a aimée. Ses dents virent ouvrir sa lèvre dont il mordait, pourquoi avait-elle son portable ? Il chercha son père, tuant tous ceux qui l'empêchaient d'arriver à son but. Lentement, son oeil gauche devenait noir avec la pupille rouge, la colère faisait bouillir son sang. Il défonça la porte close qui menait dans les cuisines du laboratoire où travaillait son père. Il y trouva des corps, des humains vivants et morts ou alors il leur manquait des membres. Au milieu de ce spectacle morbide se trouvait son père qui préparait un repas délicieux pour son fils. Une bonne tranche de jeune femme avec du riz et sa sauce. Le jeune homme comprit alors l'atrocité de ce spectacle, son père, grand cannibale de son temps, forçait son fils, sa femme et son frère à manger de la viande humaine depuis des années pour ne pas être le seul à cet horrible secret. Tombant à genoux, les deux genoux dans le sang, le jeune homme recracha tout ce que contenait son estomac, complètement sous le choc de cette horrible blague.

" Tu n'aurais jamais dû découvrir... "

L'homme laissa tomber son hachoir en s'approchant de son fils, ses mains couvertes de sang et le masque qui couvre sa bouche de même. Il attrapa les cheveux blancs de son fils, les salissant avant de le balancer contre sa table d'horreur où il y avait toutes ses armes pour découper ses victimes. Il leva ce qui semblait être un marteau pour briser les os et l'écrasa à côté de la tête de son fils.

" Tu dois avoir un goût excellent. "

Le jeune homme était... Au comble de la joie, sa folie venait de faire surface et sa soif de sang était là, il allait le tuer et cela c'était certain. Ces ailes, précieuses ailes déchirèrent ses vêtements et il s'élança sur son père pour lui arracher ce qui passait entre ses mains. Pour rester un peu correcte, je vais éclipser le combat ou oreilles et autres doigts furent arracher et où le dos de Shin fut tagué de balafres sanglantes. Après bien une heure de combat, c'est le jeune homme vigoureux qui put, tel un lion, s'asseoir sur sa proie, le corps couvert de sang, ses ongles souvent arrachés et ses belles plumes rouges.

" Tu es mort... "

Avec rage, l'albinos arracha à son père encore vivant un bout de joue qu'il mangea plus pour la forme que pour l'envie, il voulait montrer à ce cannibale ce que cela fait d'être la proie. Puis c'était un avantage aussi, il récupéra tout ce qu'il avait perdu, plus il arrachait de la chair, plus il se régénérer et plus les cris de son père furent délicieux à entendre. Après avoir fini de creuser les joues de son père, l'adolescent se releva, un sourire victorieux aux lèvres qui celles-ci sont rouges.

" Alors c'est toi le fils de Soboakki... "

Cet homme... Cet homme dégage quelque chose qui ferait taire un nourrisson qui pleure. Le dictateur... Cet homme imposant se trouvait devant le blanc et... Et il le regardait non comme un monstre mais plus comme celui qui venait de découvrir un trésor. Le garçon de 17 ans regarda la main se tendre vers lui et il posa la sienne ensanglanté dedans, s'éloignant avec celui qui allait lui offrir une nouvelle vie, une vie de boucherie où il ne connaîtra plus le goût de la chair et où la dernière personne à connaître son secret est la personne dont personne ne connaît le secret.

" Où est ma mère et mon frère ?
- Tu ne veux pas le savoir. Ta nounou est avec eux.
"

Le garçon avait compris, il serrait alors la main de son nouveau père qui aillait aussi être celui qu'il n'allait respecter encore plus que lui-même.

Un peu de vous

Code du forum : [Validé par Shin]
Prénom : Ceux qui s'en foutent, levez la main.
Âge : 10 Millénaires... Ça vous fou un de ces torticolis. [ Les vrais reconnaitront ]
Le personnage que vous utilisez : Kaneki Ken [Tokyo Ghoul]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Shin Soboakki l'assassin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Assassin X
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!
» Joran Dheis [Assassin]
» Compte de Kairo Shin
» Azäziel [Assassin]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unreal Life :: En ce qui concerne le RP... :: Fiches de personnages :: Personnages acceptés-
Sauter vers: